Raphaël Picon

Raphaël Picon

C’est avec une profonde tristesse et le coeur lourd que nous apprenons la mort de Raphaël Picon. Il a été un pilier de la revue Evangile et liberté, un théologien chercheur reconnu et apprécié. Auteur de nombreux ouvrages, il nous laisse une fougue verbale à lire et à écouter.

http://www.iptheologie.fr/page.php?ref=p-picon&ou=par

Le pasteur Raphaël Picon vient de mourir, hier soir jeudi aux soins palliatifs de Rueil à l’âge de 47 ans.
Il était professeur et ancien doyen de la faculté de théologie de Paris, directeur du mensuel Évangile et Liberté, avait beaucoup écrit. Sa disparition est une perte importante pour le protestantisme.
Ses interventions, ses prises de parole étaient intelligentes et profondes, sympathiques et souriantes. Sa gentillesse paisible et dynamique enchantait ceux qui l’approchaient…
Sa perte est cruelle pour son épouse et ses trois jeunes enfants.
Nous le remettons à Dieu. Sa présence vivra bien sûr dans les pensées et le souvenir de beaucoup.

Voici son dernier message adressé il y a quelques semaines alors qu’il pouvait encore écrire un peu :
« Mes chers amis libéraux, nous sommes atterrés par ce qui nous arrive depuis plus d’un an. Cela dit, j’ai bien vécu, absolument, radicalement ! J’ai de tout bien profité. J’ai bien vécu avec vous ! J’ai appris que j’avais de nouveaux problèmes de langages ces temps-ci. Mais ma vie a été magnifique avec vous ! Vraiment ! C’est vrai ! J’ai profité de tout ! Merci Merci ! Merci ! »

Posté par Gilles Castelnau sur Facebook  vendredi 22 janvier 2016

Lors de notre prochaine rencontre, nous consacrerons notre temps à lire des extraits de sa pensée et sa foi.

 

A votre attention, revue de presse :